top of page
  • FNAPAEF

Les EHPAD publics et associatifs s'effondrent ; le sauvetage financier d'ORPEA est prioritaire !!

Après avoir livré à l’appétit sauvage des investisseurs l’accompagnement des vieux,

Après avoir fermé les yeux sur la maltraitance des plus vulnérables,

Après avoir fermé les yeux sur les dérives financières du secteur,

Après avoir surjoué l’émotion à la publication du livre de Victor Castanet,

Alors que le secteur public s’effondre et que l’on refuse de donner les moyens à l’ensemble des EHPAD tous secteurs confondus pour que l’accompagnement indispensable à la bientraitance des vieux puisse enfin s’installer,


Alors que le président de la République et son gouvernement ressassent que le besoin de financement ne peut être couvert sans autres sacrifices,

La Caisse des Dépôts et Consignations( CDC) bras armé de l’État vient de prendre le contrôle d’ORPEA. Ainsi 605 millions d’euros d’argent public sont injectés par la CDC mais aussi 150 millions d’euros par la Caisse Nationale de Prévoyance (laquelle dépend de la CDC).

« Les 270000 résidents des EHPAD Orpea méritent la protection de la nation » a déclaré le directeur général de la CDC. Et les autres résidents qui résident dans le secteur public et associatif (75% des EHPAD) ne méritent-ils pas cette protection ?

Si tous les EHPAD du secteur commercial ne maltraitent pas leurs résidents, ils les obligent à acquitter des tarifs hébergement exorbitants pour dégager les profits pour leurs actionnaires. Les dérives existent encore dans le secteur commercial, pas seulement dans les grands groupes mais aussi dans les petites structures qui se développent à grande vitesse en toute impunité.



Claudette Brialix , présidente .


Comments


bottom of page