top of page
  • FNAPAEF

Inspection, quand on te perd. Communication, quand on te musèle. Résidents, proches, personnels, quand on vous malmène.



Mais où était donc passé le rapport de l'inspection inopinée qui a eu lieu fin avril 2023 à l’EHPAD Alquier Debrousse de la Ville de Paris ?

 

Fâcheux oubli d’envoi aux représentants du CVS et aux associations d’usagers, malgré leur demande à la direction et au CASVP (Centre d’Action Sociale de la Ville de Paris) qui gère l'établissement ?

Pousserions-nous l’audace jusqu’à imaginer une posture intentionnelle ?

 

Obtenu enfin, courant janvier 2024, par demande directe à l’ARS IDF, ce rapport pointe de très nombreux manquements graves, certains allant jusqu'à la mise en danger des résidents.

 

La longue liste des dysfonctionnements va du management jusqu'à la qualité des soins, en passant par les conditions de travail des personnels, leur formation, les glissements de tâche, les droits des usagers, l’hygiène et la communication.

 

Pas de scoop pour les personnels, résidents et proches, dans cette ambiance douloureusement dégradée et humainement indigne, mais surtout, aucune amélioration palpable depuis l’édition du rapport.

 

Mais où est donc passé le rapport détaillé des injonctions de corrections des autorités de contrôle, leur appréciation des réponses de la direction et les dates butoirs pour les réaliser en totalité ?

 

Dans ce contexte d’omerta, au cours d’une réunion regroupant, le 22 février 2024, représentants des usagers et représentants des syndicats santé, décision fut prise d’élaborer un communiqué commun pour relayer ces manquements de communication et demander le plan correctif. Communiqué adressé à la mairie de Paris, au CASVP et à la direction de l'EHPAD Alquier Debrousse.

 

La FNAPAEF s’est portée soutien.


FNAPAEF - Paris, le 22 février 2024.

 

Comments


bottom of page