• Claudette BRIALIX, Presidente de la FNAPAEF.

Coup de pouce financier Grand Age et Autonomie : on est bien loin de répondre aux besoins.


Les annonces du Premier Ministre sont bien loin de répondre aux besoins du secteur du Grand Age. 10 000 postes en EHPAD (et encore d’ici à 5 ans) ramené à chacun des 7200 EHPAD ne représentent qu’à peine un poste et demi par établissement. Les 240 millions de financements pour les Services d’Aide à Domicile correspondent aux financement de l’avenant à la convention collective permettant d’augmenter enfin les aides à domicile. Les départements devront financer au même niveau en 2022 mais financeront 70% des crédits nécessaires en 2023. Le Premier Ministre ne le mentionne pas. En 2018, le Président de la République a lancé une grande consultation nationale conduite par Dominique Libault ayant évalué les besoins de financements nécessaires à 6 milliards d’euros en 2024 puis progressivement à 9 milliards d’euros. A quoi cela a-t-il servi sauf à prouver que les concertations ne sont que des alibis pour gagner du temps ? Le Président de la République n’a pas tenu sa parole en rejetant une fois de plus le projet de loi. La Ministre déléguée à l’autonomie en est réduite à un rôle de faire-valoir du gouvernement, sans pouvoir. Ces annonces gouvernementales montrent le mépris dans lequel on tient le grand âge. En ce temps-là, la vieillesse était une dignité, aujourd’hui elle est une charge disait Chateaubriand. Notre société et sa représentation politique en sont, hélas, toujours au même point

Posts récents

Voir tout