CONCERTATION 5ème BRANCHE: QUEL PIÈGE ?

Monsieur le Premier Ministre,
​​Il y a maintenant plus de 15 mois, le 28 mars 2019, Dominique Libault remettait à Agnès Buzyn le résultat de la concertation Grand Age qu’elle avait lancée le 1er octobre 2018.
Après bientôt 6 mois de concertation, de discussions, de forums régionaux et d’ateliers auxquels nous avions pu participer, Dominique Libault déposait 175 propositions en vue d’assurer à tous nos anciens chargés de handicaps divers un meilleur avenir et si possible davantage d’autonomie.
Et puis, soudain, le silence, malgré les palabres entendues ce 28 mars ! Ah si, quand même, au début l’été 2019, on s’est dit quelque part que la définition des métiers n’avait peut-être pas été suffisamment approfondie, d’où une nouvelle mission confiée à madame El Khomri ; et l’image des personnes âgées et leur place, y avait-on assez réfléchi ? Sûrement pas. Allez, encore une couche avec la mission Dufeu-Schubert, comme si les armoires fortes du ministère ne contenaient pas assez de rapports sur ces sujets…
Bref, après tout ce temps d’inaction, mais aussi après une éprouvante crise sanitaire pour nos
personnes âgées (un bon tiers des décès quand même), on nous sort loi organique et loi ordinaire pour nous parler d’une 5ème branche de la Sécurité Sociale.
Mais ne soyez pas trop pressés, braves contribuables, à partir de 2024 seulement.
Néanmoins, il faut, toutes affaires cessantes, en ce début d’été 2020 et avant la mi-septembre
fixer le périmètre de la nouvelle branche et les dépenses associées, le financement et le pilotage financier de la branche, les missions dévolues à la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) et enfin l’articulation des politiques relatives au grand âge et au handicap. Et tout cela en concertation avec « les acteurs concernés », en plein été !


Monsieur le Premier ministre, vous qui êtes précédé d’une réputation d’écoute et de négociateur, comment pouvez vous accepter cette parodie de concertation, pour discuter essentiellement finances, alors qu’aucune définition des prestations couvertes par cette 5ème branche n’a été abordée et, de plus, à un moment de l’année où la disponibilité des uns et des autres est faible ?
Faîtes mentir la rime, entamez avec les usagers (et pas seulement avec les professionnels
prétendument experts), à une période plus propice, une véritable concertation non sur les coûts mais d’abord sur ce que sera cette 5ème branche tant attendue.


Veuillez accepter, monsieur le Premier Ministre, l’expression de notre haute considération.

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

 Tous les Posts Récents
Please reload

© 2018 FNAPAEF - Mentions légales - Plan du site