• FNAPAEF

Le tout sanitaire ne peut être le seul critère de décision pour la protection des personnes âgées.


Une réunion d’échanges avec les fédérations de gestionnaires d’établissements et de directeurs présidée par Madame Bourguignon Ministre déléguée chargée de l’Autonomie a eu lieu le 28 janvier.


Le but est d’anticiper pour prévenir une dégradation de la situation sanitaire à l’intérieur des établissements. La situation est réévaluée toutes les semaines.


Les dispositions prises invitent les directeurs d’établissements à la rigueur maximale qui continue d’entraver la liberté d’aller et venir. Ces dispositions s’inscrivent dans l’application de la loi d’urgence sanitaire maintenue pour l’année.


L’isolement est terrible pour nos anciens comme d’ailleurs d’autres populations dont les jeunes. De telles mesures ne peuvent perdurer sans graves dommages collatéraux sur la santé psychique et psychiatrique des personnes. Dans le contexte, il n’y a que des mesures plus ou moins mauvaises


Brigitte Bourguignon va saisir le Conseil Scientifique. Le tout sanitaire ne peut pas être le seul critère de décision. C’est sur la prise de risque qu’il va falloir réfléchir.


Lien vers les directives officielles :

Adaptation des mesures de protection dans les établissements médico-sociaux et U S L D accueillant des personnes à risque de forme grave face à la propagation e nouvelles variantes du SARS-Cov-2