top of page
  • FNAPAEF

De quoi aboyer d’interrogation !




Le 09/03/2024


Un os à ronger dans l’attente interminable d’une Loi Grand Age ambitieuse ?

Charrue avant les bœufs dans cette généreuse proposition.


Mesdames les ministres Catherine Vautrin et Fadila Khattabi ont annoncé de concert le 01/03/2024 la possibilité d’amener son animal de compagnie en EHPAD.

Amendement Juvin, intégré dans la proposition de loi « Bien vieillir » et discuté en Commission Mixte Paritaire le 12/03/2024 à l’Assemblée Nationale.

 

Si la présence de l’animal de compagnie représente indéniablement une source d’intégration plus douce et peut avoir de réels bienfaits sur la santé morale et physique du résident, sur le lien social, cela pose, à l’évidence même, de très importants problèmes organisationnels en parfaite contradiction avec la disette budgétaire et en personnels imposée par l’Etat.

 

Qui va s’occuper vraiment de mirza, minou, piou piou ou plouf plouf, les résidents entrant de plus en plus en perte très avancée d’autonomie ?

Qui va les surveiller lors de certaines escapades dans les lieux communs, marquant leur territoire d’agréables déjections et risquant d’entraîner dans un vol plané acrobatique avec atterrissage explosif, papy et mamy, avec canne et déambulateur, rencontrés sur leur chemin ?

Qui va les nourrir, les sortir, les soigner, en l’absence d’accompagnement familial ?

Quel espace leur réserver ?

Et quid des personnels et résidents qui ne supportent pas les animaux ?

 

Dans les conditions de travail très dégradées des personnels, en sous-effectif constant, le bien-être des résidents risque bien de s’opposer à celui des personnels, voire même des animaux.

 

Continuons d’encourager des EHPAD avec leurs propres animaux, les associations qui viennent avec des animaux au contact des résidents, des proches en visite avec leur animal de compagnie.

 

Comment le gouvernement ose-t-il divulguer une telle proposition, aussi noble soit-elle, alors que l’élaboration d’un projet de Loi Grand Age reste confinée au rayon des promesses électorales bafouées ?

Comments


bottom of page