• Claudette BRIALIX, Presidente de la FNAPAEF.

Aurions-nous été entendus ?

Le 28 mars dernier je déclarais sur France Info: "Ce qui est étonnant c'est que la loi sur le secret des affaires [invoquée pour ne pas rendre public le rapport IGAS IGF sur Orpea] dit qu'on protège des informations de nature stratégique, à savoir le savoir-faire et la création. On se demande bien où ils sont ! "

Maintenant l'heure est aux procédures. Espérons qu'elles ne vont pas durer des années .

Les groupes privés sont puissants . Des scandales (souvenons nous du médiator ) ont mis des années à aboutir à un jugement . Ce qui est grave c'est que les pratiques dénoncées perdurent et pas que chez

ORPEA.


- Lire le rapport définitif de l'inspection générale de la santé et de l 'inspection générale des finances

- Lire la synthèse de la mission sur la gestion des établissements d'hébergement de personnes âgées dépendante EHPAD) du groupe ORPEA